Source : Agreste 2010

32 %

des agriculteurs sont des femmes

Un peu d'histoire...

Source : MSA, 2018

Les femmes agricultrices : plus instruites que les hommes ?

Quel est le niveau de formation des femmes à la sortie de leurs études ? 

Dans l’enseignement agricole, 44 % des femmes font des études supérieures, contre 32 % pour les hommes. L'arrêt des études au niveau primaire est faible et équivalent pour les femmes et les hommes.

La distribution de l'âge des femmes similaire à celle des hommes

Dans quelle tranche d'âge se situent les femmes cheffes d'exploitation ?

 

Les cheffes d’exploitation ont généralement plus de 30 ans. Elles ont tendance à être plus âgées que les hommes, notamment pour les plus de 60 ans où elles représentent 23 % contre 14 % d’hommes. Ces chiffres s’expliquent par le transfert entre époux lorsque le conjoint atteint l’âge de la retraite. Ainsi, l’âge moyen des cheffes s’établit à 50,8 ans en l’absence de transfert entre époux et à 62,1 ans dans le cas contraire.

Source : Sénat, 2017

Les femmes cheffes d'exploitation : très représentées dans le Sud-Ouest

Où sont les femmes cheffes d’exploitations ?

Oui, les femmes dirigent les exploitations agricoles ! Elles sont en moyenne 27 % des chefs d’exploitations en France.

Cependant, leur répartition n’est pas homogène : on les retrouve principalement dans le Sud-Ouest où elles représentent en moyenne plus de 30 % des chefs d’exploitations agricoles. A l’inverse, elles sont moins représentées dans l’Est de la France ou elles ne sont que 20 % maximum.

Le département phare ? La Marne où les femmes représentent 35,7 % des chefs d’exploitations agricoles.

Source : Agreste, 2010

Égalité femme/homme selon la taille d'exploitation ? 

Répartition des tailles d'exploitation selon le sexe

Source : INSEE, 2017

Les femmes plus présentes dans les petites exploitations !

Les chefs exploitants masculins sont également répartis dans les différentes tailles d’exploitation agricole. Au contraire, les femmes se concentrent principalement dans les petites exploitations, à 41 %. Les petites exploitations agricoles sont définies comme ayant une production brute standard (PBS) inférieure à 25 000 €*.

*Les coefficients de PBS représentent la valeur de la production potentielle par hectare ou par tête d'animal présent hors toute aide. Les moyennes exploitations ont une PBS comprise entre 25 000 et 100 000 €. Les grandes exploitations ont une PBS supérieure à 100 000 €.

HOMMES

FEMMES

La femme en agriculture : principalement une conjointe active 

Presque la moitié des femmes en agriculture sont déclarées comme conjointes actives non exploitantes mais travaillent sur l’exploitation avec leur conjoint. Les hommes sont principalement chefs d’exploitations ou coexploitants. On peut donc supposer que les chefs d’exploitation restent ainsi principalement des hommes, épaulés par leur conjointe qui travaille à l’extérieur. On note néanmoins que 40 % des femmes sont cheffes ou coexploitantes.

Femmes cheffes d'exploitations ou coexploitantes

Femmes salariées permanentes

Femmes conjointes actives non exploitantes

Hommes chefs d'exploitations ou coexploitants

Hommes sont des salariés permanents

Hommes actifs non exploitants

Hommes  actifs familiaux non exploitants

Femmes actives familiales non exploitantes

39 %

9 %

47 %

5 %

61 %

15 %

17 %

7 %

Source : Agreste, 2010

L'élevage, un domaine de prédilection pour les femmes

Répartition des femmes selon le domaine d'activité agricole

Source : Agreste, 2010

46 % des femmes sont attirées par les secteurs de l’élevage, et plus particulièrement dans l'élevage bovin-lait. Les grandes cultures se placent en deuxième position, suivi par la polyculture-élevage. Enfin, de plus en plus d’agricultrices se tournent vers la viticulture.

Mise en avant de la femme agricultrice

On en parle : témoignage d'une agricultrice

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now